Ouvrage | De Babylone à Tokyo : les grandes agglomérations du monde

2018-04-29T23:14:12+00:0029/04/2000|

par François MORICONI-EBRARD 

Collection GéOphrys, 2000, 344p

Quels points communs y a-t-il entre l’antique Babylone et l’actuelle agglomération de Tokyo ? Quels facteurs sous-tendent l’émergence des plus grandes villes du Monde, expliquent les soubresauts de l’augmentation de leur taille, ou au contraire leur décadence et leur substitution dans la hiérarchie mondiale par d’autres agglomérations ? Le point de départ que nous propose cet ouvrage se situe aux antipodes des approches habituelles qui interrogent les technologies nouvelles, l’innovation, les industries de pointe ou le commerce de luxe. L’auteur part d’une constatation difficilement réfutable :  » à l’échelle de la Planète et du temps long de l’histoire, les plus grandes agglomérations du Monde ont toujours été peuplées d’une immense majorité de pauvres et d’une petite minorité de riches « . A partir d’une analyse fine des mouvements de population, fondée sur une gigantesque base de données mondiales et historiques, cette étude interroge la situation géopolitique des territoires et des réseaux, la production économique des villes, la puissance militaire des Empires, les politiques agricoles et l’approvisionnement alimentaire des grandes villes. Prenant à contre-pied les analyses traditionnelles du fait urbain, cet ouvrage met au jour un mécanisme d’une formidable puissance explicative : le modèle des 3  » a  » (agriculture, armée, argent) et dévoile une nouvelle théorie dans laquelle les grandes agglomérations apparaissent, dès l’origine, au cœur des profonds déséquilibres économiques et sociaux du Monde.

Se procurer un exemplaire