Article | La croissance urbaine au Brésil : concentration dans les métropoles ou rééquilibrage du système urbain ?

2018-04-22T03:22:17+00:00 17/09/2017|Tags: |

Cathy CHATEL,
Maria ENCARNACAO BELTRAO SPOSITO,
François MORICONI-EBRARD 
Article publié dans la revue  EchoGéo[En ligne], 41 | 2017, mis en ligne le 28 septembre 2017, consulté le 19 avril 2018

Une pression démographique et foncière énorme pèse sur les deux métropoles du Brésil : São Paulo et Rio de Janeiro. Or, le rythme de la croissance de ces deux métropoles ne cesse de baisser depuis déjà un demi-siècle. Il est désormais très inférieur à la croissance nationale. La méthodologie utilisée consiste à reconstruire par le bas (bottom up) l’ensemble de la hiérarchie urbaine du pays à partir d’une définition strictement morphologique des agglomérations urbaines. Cette approche permet de vérifier qu’il existe effectivement un « attracteur » de taille démographique qui se situe actuellement autour de 500 000 habitants. Elle met aussi en valeur le rôle des fonctions administratives et politiques territoriales, notamment de capitale d’État.
Cet article est issu d’un projet de recherche financé par la FAPESP (Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de São Paulo) intitulé “BRASIpolis” (Cidades, aglomerações urbanas e população – Processo n°2014/07800-5) et développé par Cathy Chatel, dans le cadre du projet thématique “Lógicas econômicas e práticas espaciais contemporâneas: cidades médias e consumo” dirigé par Maria Encarnação Beltrão Sposito, laboratoire “Grupo de Pesquisa Produção do Espaço e Redefinições Regionais” (GAsPERR), Universidade Estadual Paulista (UNESP) – Câmpus de Presidente Prudente.

Voir l’article sur EchoGéo

Cet article est issu d’un projet de recherche financé par la FAPESP (Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de São Paulo) intitulé “BRASIpolis” (Cidades, aglomerações urbanas e população – Processo n°2014/07800-5) et développé par Cathy Chatel, dans le cadre du projet thématique “Lógicas econômicas e práticas espaciais contemporâneas: cidades médias e consumo” dirigé par Maria Encarnação Beltrão Sposito, laboratoire “Grupo de Pesquisa Produção do Espaço e Redefinições Regionais” (GAsPERR), Universidade Estadual Paulista (UNESP) – Câmpus de Presidente Prudente.