Thèse | L’urbanisation du monde de 1950 à 1990 d’après une définition harmonisée des agglomérations urbaines

2018-04-19T22:48:15+00:0011/04/1993|

Par François MORICONI-EBRARD

Soutenue en 1993, à Paris sous la direction de Denise PUMAIN 

L’objectif de cette etude est d’analyser la logique intrinseque du fait urbain, au cours d’une periode de croissance exceptionnelle. Villes et urbanisation sont etudies sous l’angle du nombre d’habitants. Les definitions officielles du fait urbain etant tres disparates d’un pays a l’autre, les agglomerations ont ete identifiees et delimitees selon un critere identique: celui de la continuite du bati. La base de donnees ainsi constituee, geopolis, repertorie toutes les agglomerations du monde depassant 10 000 habitants, avec leur population depuis 1950. La seconde partie donne les principales mesures de ces quarantes annees de croissance urbaine. Les chiffres, confrontes aux donnees habituelles, montrent que la methode d’harmonisation couvre plus de 90% du fait urbain dans le monde. Cette partie est presentee selon trois points : la population urbaine, le semis des villes et la taille des agglomerations. La troisieme partie est consacree a la loi rang-taille, au modele de gibrat, et sur la primatie des systemes urbains. Ce s recherches ont permis de mettre en evidence l’existence d’une nouvelle loi en geographie urbaine : celle de la relativ ite des metropoles. Connaissant le nombre de citadins vivant dans un territoire integre, on peut predire la taille de sa population metropolitaine